Envie d'offrir ? Utilisez nos cartes cadeaux jusqu'à 100€ ! 🎁

L'art de la sieste

L'art de la sieste

Les bébés sont tous différents, leurs besoins en sommeil doivent donc être adaptés en fonction de leur propre rythme, en cohérence avec les exigences physiologiques de chaque âge. Certains enfants font des siestes de 45 min, d’autres de 3 heures…

Avec la sieste, il n’y a pas de normes, mais plutôt des moyennes :

  • De sa naissance à 3 mois, bébé dort, par cycles, entre 14 et 18 heures par jour.
  • De 3 à 6 mois, il fait deux, trois ou quatre siestes en complément des nuits (une le matin, une plus courte en fin de matinée, une l’après-midi et une en fin de journée).
  • De 6 à 12 mois, deux siestes, -une le matin, une l’après-midi-, suffisent souvent.
  • Au-delà, vers 12-18 mois, les enfants passent généralement à une seule sieste l’après-midi, pour dormir 12 à 14 heures par jour.

Apprendre à reconnaître les signes

Pour savoir à quel moment bébé a besoin d’être couché, il suffit de l’observer. Il est énervé ? Grognon ? Il commence à bâiller, se frotter le visage ou les yeux ? Allez, zou, au dodo ! Et s’il refuse de s’endormir malgré ces signes évidents, pratiquez les rituels du coucher.

Ne pas le réveiller

Plus bébé dort… mieux il dort ! Ne pensez pas qu’il ne s’endormira pas le soir s’il sommeille plus de 3 heures ou que réveiller bébé d’une sieste que vous jugez trop longue vous garantira une bonne nuit. C’est tout l’inverse : quand bébé finit la journée énervé et fatigué, il a bien du mal à s’endormir paisiblement.

 

Les conditions d’une bonne sieste

Pour assurer une bonne sieste à votre petit garçon ou à votre petite fille, il faut veiller à certains éléments qui l’aideront à se laisser aller et à plonger dans le sommeil.

Chut… du calme !

La première des conditions pour coucher avec succès un petit enfant l’après-midi, c’est d’abord de lui assurer le calme nécéssaire au repos. Fermez la porte de sa chambre si d’autres enfants restent éveillés dans la maison, tirez les rideaux de ses fenêtres pour limiter les sources lumineuses, voire, fermez les volets pour limiter les bruits de la rue.

La température de la pièce

Ne surchauffez pas la chambre de votre bébé. Une pièce chauffée à 19 °C suffit amplement.

Les rituels

Instaurez un rituel, si possible différent de celui du coucher du soir, mais qui lui indique qu’il est temps de baisser la garde et de se laisser aller en toute confiance au sommeil.

Pour endormir bébé, vous pouvez lui fredonner une petite chanson, lui lire un petit livre autour du thème du sommeil, le bercer dans vos bras en un gros câlin… Mais apprenez-lui à s’endormir seul dans son lit, et non dans vos bras ou dans la poussette.

Rassurer bébé

Lorsque vous laissez votre enfant dans sa chambre pour lui permettre de trouver le sommeil par ses propres moyens, parlez-lui de vos retrouvailles, après ce temps de pause : « Je te laisse le temps de ta sieste, je suis à côté ; je viens te chercher tout à l’heure et nous irons nous promener… » C’est important pour l’enfant, surtout autour des 9-11 mois, en phase de peur de l’abandon et d’angoisse de la séparation : il prend conscience qu’il n’est pas en fusion avec sa mère et qu’elle peut disparaître.

La régularité des horaires et des rythmes

Les bébés sont des êtres étonnamment conservateurs qui aiment les rituels et les habitudes… tout en sachant s’habituer très vite quand il le faut ! La clé d’un sommeil de bonne qualité réside dans la régularité des horaires et des rythmes.

Veillez à coucher votre enfant en respectant des horaires fixes et non votre propre emploi du temps souvent très contraignant pour lui. C’est important pour la qualité de son sommeil.

Effectuez une recherche